Transe et chamanisme

Transe et chamanisme 

J’accompagne les expériences de transe 

 

 

en cliquant sur les mots bleus, vous obtenez plus de précisions

Depuis une trentaine d’années, je m’intéresse tout particulièrement aux modes de soins selon les différentes cultures, et tout particulièrement ceux pratiqués dans un cadre chamanique. Quel en est le principe actif, qu’est ce qui rend efficace l’approche chamanique, mais aussi, quelles pathologies peuvent y trouver bénéfice ?

Si mon travail de recherche m’a permis d’obtenir beaucoup d’informations sur ce sujet, nous sommes bien loin d’en comprendre le réel fonctionnement par une simple observation extérieure.

J’ai donc choisi d’en faire personnellement l’expérience et, après la rencontre avec plusieurs chamanes amazonien, amérindien, lakota, algonquin, népalais,  j’ai suivi l’enseignement de Mickaël Harner, un anthropologue qui a œuvré toute sa vie dans la recherche de l’essence commune et propre aux approches chamaniques dans toutes les cultures (Recouvrement d’âme en cas de traumatisme, extraction dans les cas d’envahissement, de phénomènes d’intrusion divers…)

Je me suis également formée à la transe cognitive auto-induite (inspirée de la transe chamanique) auprès de Corine Sombrun, dont la pratique régulière permet des modifications surprenantes sur les plans intrapsychiques, émotionnels et physiques (avec parfois émergence spontanée d’anciens traumas, suivie d’un apaisement instantané).

On observe actuellement dans notre culture un intérêt grandissant pour le néochamanisme qui offre à chacun qui le souhaite, non pas de devenir chamane, mais d’explorer ses propres potentialités d’accès à ce monde invisible par un état modifié de conscience comme la transe.

Les phénomènes de transe et autres modifications d’état de conscience font d’ailleurs partie des sujets de recherche dans les neurosciences, comme moyen potentiel dans l’amélioration  de la  vie quotidienne.

Dans l'enseignement du Diplôme Universitaire (DU) « étude des Transes et états modifiés de conscience » que j'ai suivi à Paris8,  deux cours sont donnés sur les psychédéliques (LSD, psilocybine, MDMA…) laissant entendre leurs effets bénéfiques d'un point de vue psychique (diminution de la dépression, réduction des addictions, allègement des états de stress post traumatiques...)

Des psychiatres s’y intéressent tout particulièrement. En France, Olivier Chambon a déjà écrit plusieurs ouvrages sur le sujet.

Les phénomènes psi eux aussi, sont de plus en plus considérés. Un centre d’accueil s’est créé en Lorraine avec Renaud Evrard pour écouter et soutenir les personnes qui font l’expérience de ces phénomènes troublants.

 

  • Psi est un terme relevant du domaine de la parapsychologie et désignant un phénomène qui met en jeu le psychisme et son interaction avec l'environnement. Il provient de la vingt-troisième lettre de l'alphabet grec Psi du grec psychè signifiant « esprit, âme »